billet-rg-470x260

Tout licencié doit pouvoir assister un jour à Roland-Garros

Ceci n’est pas une promesse, c’est un engagement.

Chaque année des milliers de licenciés rêvent de pouvoir acheter un billet pour assister à Roland-Garros mais tous ne peuvent être satisfaits.

Loin des propositions démagogiques ou fantaisistes qui méconnaissent le cadre défini par la Loi*, laquelle nous oblige à réserver un quota équivalent de ces billets au grand public, nous allons proposer un dispositif lisible et visible.

La période prioritaire réservée aux licenciés sera maintenue mais réorganisée sur deux principes : la fidélité et l’antériorité de la demande.

La fidélité : les licenciés les plus fidèles et les compétiteurs les plus assidus bénéficieront d’une période ultra-prioritaire pour acheter leur billet.

L’antériorité de la demande : une personne licenciée qui n’aurait pas pu avoir de place l’année précédente entrera dans une file d’attente qui la rendra prioritaire pour les années suivantes si sa demande est confirmée.

Ainsi, ce ne seront pas les plus rapides qui seront toujours les mieux servis mais un plus grand nombre de licenciés grâce au principe de la file d’attente continue d’une année sur l’autre. Celui qui n’aura pas été servi une année aura ainsi la quasi-certitude d’obtenir des billets les années suivantes.

Une fois l’équipe FranceTennis élue, le futur comité exécutif négociera également un partenariat avec un transporteur afin que le coût du voyage en famille ne soit pas dissuasif pour les licenciés les plus éloignés de Paris. Ainsi, tous les licenciés de France seront traités avec plus d’équité.

 

*Article L122-1 du Code de la Consommation