Fischer

GALAXIE TENNIS : Le regard d’Alain FISCHER

Alain Fischer, 40 ans de bénévolat comme il aime à le dire. Ancien aiguilleur du ciel, il  est président de la Ligue de Provence depuis 1997 . Il a occupé les plus hautes fonctions fédérales en étant Vice-président de la FFT en charge de la compétition pour l’Olympiade de Pekin (2005-2008). La compétition, il connaît et les résultats sportifs des « Minots » démontre l’excellence de l’organisation qu’il a mise en place et qu’il manage avec bienveillance et détermination. L’engagement pour lui n’est pas un vain mot. Il n’a pas hésité à être candidat à la FFT en 2009.  Il porte un regard avisé sur Galaxie tennis et formule l’analyse et les préconisations de France-Tennis. Ces préconisations répondent à une attente forte des clubs de retrouver une compétition dynamique chez les plus jeunes sans renoncer aux acquis de Galaxie.

GALAXIE TENNIS

Il y a 3 ans est apparue dans l’univers tennis une galaxie de véritables principes pédagogiques venue moderniser notre traditionnelle « école de tennis » dont le seul nom évoque une structure obsolète.

Auréolée d’une communication importante et d’un fort visuel (personnages, logos, affiches, passeports, poignets, …), Galaxie Tennis a rénové le mini tennis et l’école traditionnelle en imposant 5 niveaux de jeu (dont 2 nouveaux terrains blanc et violet remplaçant l’ancien « mini-tennis ») et a substitué aux « tests de balles » 5 journées « jeu et matchs » afin de rappeler que le tennis est avant tout un jeu d’opposition et une activité duelle où la notion de match est primordiale.

Exit le classement fédéral pour les moins de 11 ans et place à la hiérarchisation basée sur des niveaux de jeux identifiés par des couleurs afin d’enlever la « championnite » aigüe qui caractérisait certains parents d’enfants passionnés.

Et bienvenue à une compétition à plusieurs vitesses composée d’abord de « plateaux Galaxie » proposant des épreuves pédagogiques non homologuées et d’une compétition homologuée pour les 8 ans révolus et moins de 11 ans (âge à partir duquel un classement fédéral était attribué aux jeunes compétiteurs).

L’ensemble était prometteur s’il n’avait pas été percuté par la comète de « l’âge réel » qui a tellement cloisonnée la compétition que les effectifs (en particulier féminins) ont fondu comme neige au soleil et que beaucoup d’épreuves ont dû être annulées.

Face aux problèmes rencontrés dans la mise en œuvre et la faisabilité, la base a réclamé et obtenu des modifications en 2016.

Outre l’aspect anecdotique de la suppression des étoiles sur les poignets, les évolutions ont été principalement liées à 2 aspects : la compétition à « âge réel » et le sur-classement.

Et maintenant ?

Notre volonté n’est surtout pas d’opposer « SPORT DE MASSE et PRATIQUE LOISIR à SPORT DE COMPETITION et PRATIQUE COMPETITIVE »

Aucune personne sensée ne proposerait de précipiter « Galaxie Tennis » dans un trou noir au prétexte qu’elle n’est pas parfaite. Bien au contraire, il nous faut s’appuyer sur ce concept qui a mobilisé beaucoup d’énergie pour le mettre en place en le faisant évoluer pour mieux appréhender les problématiques actuelles.

 

Depuis de nombreuses décennies, nous avons mis dans l’ECOLE DE TENNIS, dans l’ECOLE DE COMPETITION, dans le CENTRE D’ENTRAINEMENT, dans le CLUB JUNIOR, et hier dans GALAXIE TENNIS des enfants aux motivations parfois diamétralement opposées.

En effet un « 10 ans 1* » a-t-il les mêmes motivations qu’un « 8 ans 2* » ?

Doivent-ils donc faire partie du même programme club ?

Autre exemple : un jeune de 12 ans à 30/4 s’entraîne-t-il plus qu’un jeune de 9 ans repéré et détecté par son club et l’ETL ?

Les réponses vous les connaissez.

Notre volonté n’est surtout pas d’opposer « SPORT DE MASSE et PRATIQUE LOISIR à SPORT DE COMPETITION et PRATIQUE COMPETITIVE » au prétexte que nous sommes une fédération olympique.

Au contraire, force est de constater que ces 2 types de pratique, ces 2 envies, ces 2 types d’ambitions sont bien présents dans la plupart des clubs et que c’est nécessaire à leur développement.

C’est pourquoi l’objectif de France Tennis est que la distinction entre ces 2 types de pratique soit réalisée au sein des clubs, dans « feu nos écoles de Tennis » qu’il conviendra de rebaptiser, pour fidéliser tous les pratiquants qu’ils soient loisirs ou compétiteurs.

Nous préconiserons la mise en place d’un classement spécifique jeune pour les enfants de « Galaxie Tennis Plus » 

Dès lors, la question est comment ?

Pour cela il faut absolument mettre de la lisibilité dans nos clubs pour répondre aux attentes de tous.

  1. C’est pourquoi nous proposons de garder « Galaxie Tennis » dans ce qui a fait sa réussite (les niveaux de jeu, les journées jeu et matchs), mais délesté du paramètre « âge » pour intégrer un niveau ou faire de la compétition homologuée, car il ne s’agit surtout pas de freiner un enfant mais bien au contraire de favoriser son envie de progrès.
  2. « Galaxie Tennis » doit donc être complétée par « Galaxie Tennis Ado » pour accueillir les jeunes jusqu’à 16 ans, et surtout nous proposerons la création d’une « Galaxie Tennis Plus » ouverte aux jeunes compétiteurs « orange, vert ou jaune » souhaitant une pratique plus soutenue (au moins 2 fois par semaine) et voulant s’engager dans la compétition homologuée (Tournois, matchs par équipe, sélections ETL, TMC, Tournois nationaux, etc.) et ce dès 8 ans.
  3. Nous maintiendrons une compétition à plusieurs vitesses avec les plateaux galaxie pour les épreuves pédagogiques non homologuées de « Galaxie Tennis » et Galaxie Tennis Ado et avec une compétition homologuée pour les enfants de « Galaxie Tennis Plus ».
  4. Bien évidement nous préconisons la suppression de la compétition à âge réel dans les compétitions de clubs, dans les TMC et les tournois nationaux car cela va à l’encontre de tous les règlements internationaux de notre discipline et de prise en compte des progrès individuels.
  5. Et nous préconiserons la mise en place d’un classement spécifique jeune pour les enfants de « Galaxie Tennis Plus » et des centres d’entraînement (prolongation naturelle de Galaxie Tennis Plus) en parallèle du classement fédéral actuel avec des équivalences permettant aux meilleurs jeunes d’aller concourir en adultes avec un classement fédéral tout en conservant leur classement jeune.
  6. Les meilleurs iront rencontrer chez eux les meilleurs jeunes de nations moins bien dotées que la nôtre pour les éduquer à la rivalité, à la combattivité et à l’humilité notamment en Afrique dans le cadre de notre politique de développement de la Francophonie.

Certains en ont rêvé, France Tennis va le faire.

Pour ne pas devenir une nébuleuse, Galaxie Tennis doit évoluer et occuper tout l’espace tennis avec Galaxie Tennis Ado et Galaxie Tennis Plus.

Alain FISCHER