maltese

Quelles compétences pour le futur président de la FFT ?

candidatsMaître de Conférences et Professeur au sein d’une grande Ecole de Commerce, Lionel Maltese est également un professionnel dans le secteur de l’événementiel sportif sur le circuit ATP et WTA depuis plus de 15 ans et consultant pour le PSG, l’OM, BNP Paribas et d’autres organisations sportives. La FFT est un sujet d’étude universitaire pour lui et ses collègues. Proche de nombreux anciens joueurs professionnels ou en activité et observateur de la vie des dirigeants bénévoles via le parcours exemplaire de son père en Provence et à la FFT, Lionel Maltese nous livre une analyse de la notion de compétence, essentielle à réussite d’un projet sportif fédéral.

 

Lors de la conférence-débat organisée le 6 novembre 2016, Il a fait une intervention remarquée qui fera date car elle a reboosté tous les bénévoles présents : Savoir, Savoir-être et Savoir faire…

En tant qu’universitaire et professeur spécialisé dans les domaines de la stratégie et du marketing des organisations sportives, le concept de COMPETENCE m’a toujours intéressé. Il a été au cœur de mon doctorat soutenu il y a 12 ans avec le soutien de la FFT et de son directeur général de l’époque (Jean-Claude Blanc) et a donné lieu à de nombreux articles scientifiques ou professionnels, ouvrages et conférences.

Il y a quelques semaines j’ai eu l’opportunité de connaître Alexis Gramblat lors de sa venue à Marseille au TC Gallia pour la présentation de son programme aux côtés de Fabien Grobon (ex directeur des partenariats de la FFT). Malheureusement pour Alexis et Fabien, la Provence n’a pas été une destination fructueuse puisque seul mon père et moi-même étions présents lors de leur venue. Mais cela nous a donné l’occasion d’échanger de manière très fair-play pendant une petite heure sous le soleil marseillais sur les élections et les différentes candidatures.

L’objet de cette contribution est d’approfondir cette discussion sur le thème de la compétence des élus bénévoles et de m’inscrire dans la continuité des propos de Daniel Chausse sur la nécessité de relancer le moteur élus-salariés.

Qu’est-ce qu’une compétence : « il s’agit de l’aptitude d’un individu ou d’une organisation à exploiter ses ressources en les combinant » (Prahalad et Hamel, 1990). Ainsi la question qui se pose est de savoir quelles sont les ressources possédées par la FFT. La FFT possèdent trois grandes catégories de ressources à savoir :

Ses clubs présents sur tout le territoire français intégrant la communauté de licenciés de joueurs et de compétiteurs. Il s’agit de la ressource de base de la FFT qui est une fédération de « ressources clubs ».

Ses événements avec en premier lieu Roland Garros principale ressource financière de la FFT mais aussi le BNP Paribas Masters et d’autres événements ATP, WTA, ITF… Ces événements sont des leviers différenciateurs de promotion du tennis.

Les joueuses et joueurs professionnels de haut niveau qui représentent la France individuellement et collectivement.

Le projet France Tennis s’articule autour de ces trois ressources clés qui sont interconnectées. En face de chacune de ces ressources il faut y associer des compétences distinctives pour optimiser leur exploitation au service du jeu et des joueurs de tennis. Si cela est effectif et que chaque ressource clubs – événements – haut niveau est optimisée pour devenir une référence alors la FFT possèdera des actifs stratégiques.

L’erreur serait de penser que les élus bénévoles seront à eux seuls ces fameuses compétences distinctives. Le rôle des élus bénévoles est de savoir attirer ou former des compétences à tous les niveaux de la chaîne de valeur de la FFT.

C’est en ce sens que le projet France Tennis est différent des deux autres programmes en compétition pour la Présidence de la FFT.

La principale compétence d’un élu bénévole de club est de donner de son temps personnel pour gérer et développer une association sportive avec une équipe de dirigeants et des professionnels. Penser que tout le monde puisse avoir la capacité de donner un temps personnel important pour une association dénote d’une méconnaissance du milieu associatif. Il est évident que tous les dirigeants de fédération aimeraient avoir à la tête des clubs des personnes possédant des compétences techniques, professionnelles, de gestionnaire, sportives ou fiscales et juridiques. Parfois certains professionnels experts dans un domaine apportent leur expertise à leur club ou comité ou ligue mais ils sont rares. Pourquoi sont-ils rares ? Parce que s’ils sont reconnus dans leurs domaines d’expertises professionnels, par conséquent ils sont très demandés dans leur milieu et ont donc peu de temps disponible pour le milieu associatif. Il faut être pragmatique et réaliste. Par contre de nombreux élus bénévoles qui ont donné de leur temps dans leur club sont devenus autodidactes dans leurs fonctions de dirigeants et ont réussi à développer une expertise de bénévole au service de leur club puis d’un comité, d’une ligue et d’une fédération.

A mon sens, la principale compétence clé du futur Président de la FFT est de savoir analyser les ressources de sa Fédération et de s’entourer l’une équipe d’élus complémentaires, en termes de parcours de dirigeants bénévoles et d’expertises professionnelles utiles à la prise de décision. Dans notre jargon universitaire nous appelons cela l’efficience.

Autrement dit la principale incompétence d’un futur Président de la FFT serait de penser qu’il sera le PDG d’une Fédération importante. Si le tennis est un sport individuel, la gouvernance d’une fédération est un sport d’équipe.

Bernard Giudicelli est le seul des trois candidats à savoir et à avoir assemblé autour de lui des compétences de dirigeants bénévoles de clubs, comités et de ligues, de professionnels du tennis (entraîneurs, anciens joueurs, arbitres…), de dirigeants d’entreprises, d’entrepreneurs et d’universitaires spécialisés pour un projet sportif collectif.

Il a eu l’idée de solliciter des universitaires spécialisés au sein de France Tennis. A ce jour France Tennis peut s’appuyer sur une expertise reconnue nationalement et internationalement dans les domaines de l’économie, du management et du droit du sport :

  • Lionel Maltese : Maitre de Conférences Aix Marseille Université, Professeur Associé Kedge Business School, Consultant Strategie & Marketing ATP/WTA Events, PSG, OM, BNP Paribas, MHR, GMF…) Expertises : Sport Event Management & Strategy, Hospitality Management, Ticketing, Sponsorship Activations, Stadium & Arena Management, Fan Relationship Management, Reputation Management
  • Pierre Maltese : Professeur honoraire de Fiscalité Aix Marseille Université, Ancien Président et fondateur de l’Allaudien Tennis Club, Trésorier Comité 13, Ligue de Provence de Tennis, Président de la Commissions des Finances FFT, Consultant bénévole pour la FFT (Ligue de Provence de Tennis : droit fiscal, droit du travail – comptabilité) – Oscar du Tennis Provençal 2013
  • Fabrice Rizzo: Professeur Aix Marseille Université (Co-Directeur Centre de Droit du Sport), Professeur Associé Kedge Business School, Consultant
  • Expertise: Droit du sport, droit des contrats, droit bancaire, droit commercial
  • Jean-Michel Marmayou: Maitre de Conférences Aix Marseille Université (Co-Directeur Centre de Droit du Sport), Professeur Associé Kedge Business School, Consultant
  • Expertise: Droit du sport, droit des personnes, le droit des contrats, le droit de la propriété intellectuelle, le droit des associations, le droit de l’arbitrage et le droit des affaires
  • Jean-Philippe Danglade: Professeur Assistant Kedge Business School, Directeur du Centre de Compétences marketing et du Msc International Sport & Event Management (N°1 France, N°5 Monde)
  • Expertise : Marketing marques émotionnelles, Celebrity Marketing, Communication, Event Management, RSE
  • Béatrice Barbusse: Maitre de Conférences Université Paris Est Créteil (Paris12), Présidente CNDS, FFHB, Ancienne Présidente US Ivry Handball (2007-2012))
  • Expertise: Management des sportifs de haut niveau, Ressources Humaines, Sociologie du Sport, Sport en Entreprise, Sport Féminin
  • Daniel Ladik: Associate Professor Seton Hall University, NY, USA, Consulting Social Media NFL
  • Expertise: Sports Marketing, Social Media, Web 2.0, Sales Management
  • Frank Pons: Professeur Laval University – Canada, Kedge Business School
  • Expertise: International Sport Marketing, Brand Management, Consumer Behaviour, Fan Relationship Management, Services Marketing
  • François Carrillat: Associate Professor UTS Sydney – Australia, HEC Montreal
  • Expertise: Sport Marketing & Communication, Commercial Sponsorship, Ambush Marketing
  • Robert Simmons: Professor Lancaster University, Manchester UK
  • Expertise: Sport economics, labour economics
  • Mark Pritchard: Professor Central Washington University, USA, Director Northwest Center for Sport Business
  • Expertise: Sport Business Marketing, CSR, Cause Marketing, Destination Marketing
  • Christophe Durand: Professeur Université Caen Basse Normandie
  • Expertise :  Géostratégie et géopolitique du sport spectacle, Economie du sport, Management du sport

 

Laisser un commentaire