lebozec

J.-P. LEBOZEC largement soutenu dans le 35 contre la 1ère coalition Gramblat-Dartevelle

Le discours de Jean-Paul Lebozec où le projet France-Tennis avait à faire avec une coalition Gramblat-Dartevelle

Chers amis, Bonjour,

Je me présente à vous affublé d’un nouveau costume ; la marque « immobilisme stérile », de la maison GRAMBLAT, maison très connue, notamment chez les avocats en manque d’argumentation sérieuse.

Un courrier outrancier et honteux, chargé de bassesses et d’insultes en tous genres ; voilà bien le contenu de la campagne de Monsieur GRAMBLAT et de son dévoué candidat local.

Sans me connaître, ni avoir échangé, Monsieur GRAMBLAT m’a jugé et sali sans autre forme de procès. La démocratie mérite-t-elle ce genre de comportement et de lâcheté ? Pourquoi ces attaques ?

Je fais partie des bénévoles « tous pourris » dénoncés sous son slogan initial « FFT Irréprochable » et je me suis engagé derrière France Tennis dont les deux autres candidats perçoivent que ce projet avance sur les rails du succès aux élections. Cela les agace profondément et ils sont aux abois.

Ce courrier, qui est l’exemple même de la calomnie destinée à déstabiliser un candidat à la veille d’une élection, est adressé aux clubs du département dans lequel un délégué « France Tennis » est présent : le cas récent du Morbihan a montré la clairvoyance des clubs ; la liste « Objectif Clubs » a été rejetée dès le premier tour.

A la lecture du message de Monsieur GRAMBLAT, vous aurez noté, au milieu de ce ramassis de grossièretés et d’ignominies, l’absence de véritables précisions sur sa liste et sur son programme ? Il serait bien en peine de présenter quoi que ce soit et de développer son programme.

La liste de Monsieur GRAMBLAT (Christophe Maé !!). Sachez tout d’abord que son candidat en Haute Savoie s’est fait retoquer pour candidature non conforme ; sa liste (26 femmes), présentée à l’appui de sa déclaration de chef de liste, a été rejetée par la CSOE : 3 personnes portent le même numéro de licence et, plus grave, 2 personnes ne sont pas licenciées. Soit, il manque de rigueur, soit il manque de respect. Mais dans les deux cas, avouez que c’est médiocre et révélateur d’une profonde méconnaissance des statuts et des règlements.

 

 

Par conséquent, Monsieur GRAMBLAT n’est pas, à ce jour, officiellement candidat et il vous est demandé de désigner son délégué pour l’élire à la FFT ; c’est Ubuesque.

Face à Monsieur GRAMBLAT, France Tennis, une équipe solidaire constituant une véritable force collective au service du tennis ; une équipe composée de 3 générations de bénévoles aguerris et expérimentés (dirigeants de clubs, de comités et de ligues), qui ne sont pas des « pourris » et une équipe renforcée par la présence d’universitaires, de personnes issues de la société civile, d’anciens joueuses et d’anciens joueurs.

Le programme de Monsieur GRAMBLAT : un catalogue de promesses et de propositions toutes aussi électoralistes que populistes (j’insiste) énumérées sous le couvert d’un nouveau slogan : exit « FFT Irréprochable » (jugé trop agressif) pour le nouveau slogan « Objectif clubs ».

Ce qui interpelle dans ce slogan, c’est l’absence d’un « s » à objectif ; un seul objectif pour les clubs (surtout le sien) et il s’agit d’un objectif FINANCIER.

En effet, comités et ligues disparaissent et leurs dotations sont redistribuées dans les clubs ; selon une distribution égalitaire ? Que nenni ! Mais selon une répartition au prorata du nombre de licences : le TCP de Monsieur GRAMBLAT bénéficiera d’un pactole financier important tandis que les petits clubs d’Ille et Vilaine ne recevront que quelques euros symboliques (une aumône !!!).

En complément, la politique «GRAMBLAT » préconise une « ubérisation » de la pratique de jeu dans les clubs ; je joue, je paye ma location, …, mais pas de licence : conséquences pour les clubs ? Perte de licences pour les clubs et, de nouveau, gain financier pour les clubs structurés disposant d’installations en nombre. Que deviennent les petits clubs dont les motivations principales sont la formation des jeunes et la compétition pour leurs équipes ?

 

 

Le programme de France Tennis est diamétralement différent : il est véritablement orienté vers les clubs dont l’appui et l’avis sera régulièrement recherché (par le biais d’Etats Généraux du Tennis). Il comporte de nombreux objectifs (au pluriel) destinés à simplifier la vie au jour le jour des dirigeants, de leurs licenciés, de leurs équipes de championnat ; vous avez reçu tout récemment, en provenance de France Tennis, le détail des actions destinées à remettre en relation privilégiée les clubs et leur fédération. Je vous en rappelle simplement les grands axes :

Allègement des contraintes pour les dirigeants

–   Allouer aux clubs des moyens d’agir

–   Moderniser les clubs

–   Attirer du monde dans les clubs

Ce programme « clubs » sera complété par diverses autres actions spécifiques comme par exemple « le haut niveau », actions destinées à redonner très vite des champions à la France.

Je vous connais, je connais vos clubs, je suis sur le terrain pour vous rencontrer régulièrement (secteurs, problèmes spécifiques, accompagnement de projets, …).

Vous pouvez compter sur moi et je compte sur vous ; j’ai confiance en votre analyse et en votre réflexion pour faire le bon choix. Alors, clubs d’Ille et Vilaine, marchez avec moi dans les pas de France Tennis.

Laisser un commentaire