yannick-noah

La légende du coupeur de tête ou l’histoire d’une manipulation bien orchestrée… Episode 3

Episode 3 – L’audit et le retour de Yannick Noah

Les épisodes précédents nous ont démontrés comment Jean-Pierre a passé deux  fois un accord avec Gilbert Ysern dans le dos des élus, à des seules fins politiques. Une première fois pour remplacer un élu par un salarié à l’ITF et une deuxième fois pour agir seul autour de l’audit de l’équipe de France et du changement de capitaine. N’hésitant pas pour cela à écarter le Président et tous les autres élus.

Le mail de Gilbert Ysern ne laisse aucun doute à ce sujet.

Ces révélations éclairent d’un jour nouveau la perception que les uns et les autres ont pu avoir du débat télévisé. Ce soir-là, Jean-Pierre et Alexis (lui aussi victime dans l’histoire) se sont parfaitement entendus pour dénoncer les prétendus super pouvoirs de Bernard, capable de faire revenir Yannick Noah en un coup de téléphone et de virer Arnaud Clément par la même occasion. Trop fort ce Bernard !…

Mais voyons ce qui s’est réellement passé en ce mois d’août 2015…

Allo Yannick ?

Le 16 août 2015, Bernard est informé que Yannick serait à St Florent en Corse avec son bateau. Comme à chaque fois, Bernard l’appelle. La discussion s’engage bien évidemment sur la déroute de Londres. Yannick n’a pas de mots assez durs pour lui rappeler les suites de la finale de Lille et la façon avec laquelle ses propos ont été interprétés. Bernard en prend plein la tête pour tout le monde. Yannick lui livre son analyse et son décryptage sur la situation actuelle. Il rejette d’emblée l’hypothèse de son retour qui n’est absolument pas envisageable. Il a, dit-il, plein d’autres choses de mieux à faire dans la vie. A aucun moment, Yannick explique à Bernard qu’il va revenir à la tête de l’Equipe de France. Et il tient exactement les mêmes propos à Gilbert Ysern qui le confirme aux principaux dirigeants de la FFT dans un mail dont voici un extrait:

De : Gilbert Ysern Envoyé : jeudi 27 août 2015 00:30 À : Jean GACHASSIN <jean.gachassin@fft.fr>; Jean-Pierre Dartevelle <jean-pierre.dartevelle@fft.fr>; Dominique Malcotti <dominique.malcotti@fft.fr>; Bernard Giudicelli <bg@fft.fr> Cc : Jérémy Botton <jbotton@fft.fr>; Christophe Fagniez <cfagniez@fft.fr>; Anne Mestressat <amestressat@fft.fr>; Arnaud Di Pasquale <adipasquale@fft.fr> Objet : Equipe de France de Coupe Davis / CONFIDENTIEL

[…]

  • Yannick, enfin. Je l’ai aussi sondé.

o   il est très critique et très remonté contre les joueurs et le capitaine – il rappelle qu’il apprécie l’homme, mais il est très critique sur son management du groupe et son bilan. Il souligne notamment la nécessaire autorité d’un capitaine sur son groupe et l’apparente faiblesse d’Arnaud sur ce plan, sa mauvaise gestion des hommes. Il stigmatise aussi sévèrement une mauvaise préparation du double, bien en amont de la rencontre ;

o   prendre le capitanat n’est a priori pas compatible avec son projet de vie pour les 2 ou 3 ans à venir, mais on le sent malgré tout potentiellement intéressé, tellement il en parle avec passion ;

o   Jo et Richard ne cachent pas leur attirance pour lui, alors que ce n’était pas du tout le cas après Lille ;

o   il doute fort de l’envie réelle et profonde des 4 joueurs d’aller chercher le saladier ;

o   énorme paradoxe qui n’est pas une critique de ma part :

  • par la façon passionnée dont il en parle, il adorerait à l’évidence reprendre le capitanat ;
  • mais il affirme : « si les gars ne me réclament pas, ne montrent pas une profonde et sincère détermination, jamais je ne viendrai les aider à gagner. Ca doit venir d’eux. »

o   il a une image controversée, dans tous les milieux : adulé par certains, détesté par d’autres ;

o   il n’est sans doute pas, potentiellement, le meilleur capitaine pour assurer à la DTN une bonne place dans le dispositif – mais on peut espérer quand même ;

o   mais quel charisme, quel leader, quel meneur d’hommes incomparable ! Je ne peux m’empêcher que c’est avec lui qu’on aurait les meilleures chances de succès.

[…]

Aucun doute dans l’esprit de Gilbert qui affiche clairement sa préférence pour Yannick: « je ne peux m’empêcher de penser que c’est avec lui qu’on aurait les meilleures chances de succès« .

Ce mail a son importance car on approche du Bureau fédéral programmé le 28 août. L’audit se poursuit mais le sort d’Arnaud Clément est scellé. Non pas à cause de Bernard comme Jean-Pierre veut le laisser croire. Il suffit de lire le message de Gilbert pour constater l’évidence. Mais si ce n’est ni Bernard, ni Gilbert, ni Jean-Pierre qui ont convaincu Yannick. Alors, qui est-ce ?

Une première partie de la réponse à cette question interviendra bien plus tard, en février 2016. Nous sommes en Guadeloupe, Yannick est en pleine forme lors de la soirée de présentation des équipes. Au bout de cette soirée, il vient s’asseoir à la table officielle en présence d’amis de Bernard et de Jean-Pierre (n’est-ce pas Patrick?) et confie que le premier qui lui a téléphoné pour l’alerter sur la situation de l’équipe de France et l’appeler au secours, c’est un certain Bernard…  dont les grandes compétences médicales non rien à voir avec les talents de l’autre Bernard

Son ami de longue date l’a-t-il pour autant convaincu de revenir à l’époque de coup de fil? A voir…

Pour comprendre ce qui a réellement décidé Yannick à revenir, il faut se référer au message ci-dessus de Gilbert Ysern. Seuls les joueurs avaient ce pouvoir. « Ca doit venir d’eux« , explique Yannick. Et c’est incontestablement eux, et eux-seuls, qui ont convaincu Yannick de revenir. Et personne d’autre.

Et comme personne ne voulait assumer le départ du gentil « Arnaud », et que le contexte politique s’y prêtait, Bernard et ses super pouvoirs étaient la victime toute désignée. Le début d’une chasse à l’homme bien orchestrée par qui vous savez et qui explique la suite.

Une suite encore plus gourmande qui vous sera révélée demain dans l’épisode 4.

A suivre…

 

 

Laisser un commentaire