IMG_0547

Dernières réflexions de campagne avant le verdict

J – 3 . Dans trois jours, samedi en fin de journée, nous connaîtrons l’équipe qui dirigera la FFT pour les quatre prochaines années. Cette élection mettra un terme à une longue campagne. Trop longue peut-être. Qu’importe finalement. On ne refera pas l’histoire. Retenons plutôt son utilité. Car elle aura permis de marquer des différences assez claires entre chaque projet. Il serait caricatural de dire qu’il y a des bons et des mauvais projets. De bonnes idées ont émergé dans chaque camp et mériteront d’être débattues quand le climat sera redevenu plus serein.

Non, l’essentiel est ailleurs. FranceTennis revendique et assume sa volonté de profonds changements pour moderniser notre fédération en redonnant aux dirigeants un rôle déterminant et en plaçant à sa tête un véritable patron. C’est ce qui nous différencie de nos concurrents.

Mais différence ne veut pas dire indifférence. Demain, si FranceTennis l’emporte, nous accorderons à ceux qui ne sont pas à nos côtés aujourd’hui, y compris nos plus ardents opposants, l’opportunité d’être des acteurs impliqués de ce changement. Quand la page de la campagne se tournera, en sportifs, viendra le temps de l’apaisement et du rassemblement autour du projet plébiscité par l’AG.

FranceTennis n’est pas corruptible

Nous avons voulu, collectivement, rédiger ce dernier message sans notre tête de liste. En effet, c’est pour nous l’occasion de bien faire comprendre à ceux qui en doutent qu’il ne sert à rien de nous faire la cour à quelques jours du vote. Plus on attaque individuellement Bernard, et plus nous faisons bloc derrière lui.

Les caricatures ne vont pas manquer dans ces derniers jours de campagne. Bernard le dictateur, ayant missionné des chasseurs de têtes, brandissant une liste noire de salariés à remercier… Que les salariés soient rassurés, il n’y a ni liste noire, ni chasseur, ni partie de chasse au programme. Ce n’est pas une question de personnes, c’est une question de méthode. La nôtre sera basée sur la confiance.  Les salariés devront apprendre à mieux travailler avec les élus, en respectant le rôle de chacun, et les élus devront apprendre à mieux utiliser les précieuses compétences de nos ressources humaines. Au siège ou dans les territoires.

Fiers de notre leader

Pour ce qui est de Bernard, nous sommes assez forts et lucides pour savoir qui est celui que nous avons choisi. C’est justement ce qui fait la force tranquille de notre collectif : nous ne doutons pas ! Jamais !

Un leader s’épanouit à l’épreuve des faits. Bernard a su nous écouter, enrichir sa pensée de la réalité du terrain, confronter ses convictions et rester sur l’essentiel sans jamais répondre à toutes les attaques personnelles dont il est encore la cible.

Samedi, pas une voix de celles et ceux qui se reconnaissent dans le projet sportif FranceTennis et dans cette volonté de changement ne manquera au décompte final. Parce que ce qui nous unit est plus fort que l’intox de ceux qui croient que les convictions s’achètent par un simple coup de téléphone désespéré. Parce que tout le monde sent bien qu’il est temps de passer à autre chose, de gagner sur le terrain sportif et de faire de nouveau envie.

L’honneur des dirigeants est non négociable

Une promesse pour finir : plus jamais nous ne laisserons la FFT et ses dirigeants traînés dans la boue. S’il est une chose qui nous unit tous, quel que soit notre camp, c’est notre honneur de bénévole. Du temps que nous consacrons aux autres. Sans compter. Cet honneur-là, c’est notre bien le plus précieux. Tous ceux qui s’y attaqueront devront désormais en assumer les conséquences.

Rendez-vous samedi pour confirmer cette force collective et pour incarner ce renouveau du tennis français tant espéré par les clubs qui nous ont majoritairement accordé leur soutien et leur confiance.

Corinne Vanier – Sandrine Testud – Gwenola Fouillet – Valérie Touchain – Chantal Roland – Nathalie Benveniste – Michèle Tibi – Françoise Chopineaux – Stéphanie Leperck – Sarah Pitkowski – Jacqueline Motin – Emmanuelle Ducrot – Marie-Thérèse Lefevre – Patricia Froissart – Marie- Christine Peltre-Brochard – Martine Gérard – Alain Fischer – Hughes Cavallin- Stephan Post – Dominique Agis-Garcin – Alain Moreau – Olivier Halbout – François Jauffret – Christian Forbin – Lionel Maltese – Daniel Chausse – Hubert Picquier – Norbert Rampolla – Patrice Le Cojan – Jacques Brulbault – Franck Peyre – Thierry Grandgeorge – Roland Lonjon – Pierrick Dorange – Philippe Beauté – Jean-Paul Maux – Eric Deblicker – Jean-Pierre Limborg – François Giacomoni – Olivier Goury – Thierry Champion – Bernard Dupouy – Michel Feroul – Maxime Lahondes – Xavier de la Fouchardière – Bruno Obora – Geoffroy Hussenot – Emmanuel Sallaberry – Roger Moreaux

 

 

Laisser un commentaire